7 Conseils pour bien entretenir des tapis noués à la main

Les tapis noués à la main sont des objets artisanaux de grande valeur tels que les tapis d’Orient. Leurs propriétaires doivent donc en prendre particulièrement soin. De nos jours, diverses techniques ont été développées pour permettre aux heureux détenteurs de ces tapis de les conserver pendant plusieurs dizaines d’années voire plusieurs centaines. Découvrez les différents conseils et astuces pour entretenir votre tapis noué à la main.

Conseil n°1 : le nettoyage régulier

Qu’il soit suspendu à un mur ou posé au sol, le tapis attrape la poussière très facilement. Comme il doit pourtant apporter luxe et confort à une pièce, il doit être régulièrement nettoyé. Il est recommandé de nettoyer votre tapis persan ou votre tapis d’Orient régulièrement. Ce procédé de nettoyage consiste donc à dépoussiérer en profondeur les fibres du tapis avec un aspirateur à embout. Ceci permet de désincruster les saletés, les détritus ou les miettes. Cependant, il ne faut pas le faire tous les jours et il n’est pas non plus utile de le mettre à pleine puissance afin d’éviter que les poils naturels ne s’abîment et que les franges ne se détachent. De même, l’utilisation de l’aspirateur doit se faire avec vigilance. Il faut passer l’engin environ une fois par semaine et dans le sens du velours.

Conseil n°2 : Marques de pliage

Les tapis au sol sont généralement écrasés par des meubles lourds (canapés, tables basses, armoires) aplatissant les poils à certains endroits. Pour éviter que le velours ne se dégrade davantage, il est conseillé de bouger les meubles plusieurs fois par an. Des plis peuvent apparaître sur le tapis noué donc il est essentiel de les traiter avant que cela ne devienne irréparable. Il suffit d’utiliser un fer à vapeur pour repasser ces zones afin que les plis disparaissent

Conseil n°3 : protéger des UV

Comme les tapis noués à la main sont composés de fibres naturelles, l’exposition prolongée aux rayons du soleil peut causer des dégâts et ternir les couleurs. Les UV ont de très mauvais effets sur les tapis de luxe, car les fibres sont colorées avec des pigments naturels. Pensez donc toujours à ne pas laisser votre tapis séché à l’extérieur. Si par mégarde, le vôtre a été exposé trop longtemps, la réparation consiste à recolorer le tapis et à le laver pour raviver les couleurs.

Conseil n°4 : Nettoyer toutes taches

Les tâches sont parfois inévitables et un accident est si vite arrivé. La laine de haute qualité d’un tapis d’Orient par exemple, peut facilement se tacher avec de la matière grasse ou encore des liquides colorés. Le premier réflexe à avoir est de tamponner la tâche avec un chiffon propre en laine et de l’eau chaude. Évitez d’utiliser un détergent ou une lessive dont les composants chimiques peuvent causer de sérieux dégâts. Une auréole sur un tapis persan peut nécessiter l’intervention d’un professionnel surtout quand la trace ne part pas après les premières instructions.

Conseil n°5 : un lavage à intervalles réguliers

Le lavage consiste à shampouiner le tapis noué main. Il ne s’agit pas d’une tâche que l’on peut effectuer soi-même à domicile parce qu’il demande du temps, de la patience et parfois, des machines adéquates. Cette étape peut avoir plusieurs objectifs : raviver les couleurs, nettoyer le velours sale, éliminer les odeurs et éradiquer les acariens. Le lavage à l’eau en profondeur doit donc se faire de manière régulière, tous les 4-5 ans environ. Comme le traitement est assez violent, la manipulation du tapis peut se révéler délicate si des fils de laine se dénouent. Il est donc parfois nécessaire de procéder à une évaluation de l’état général du tapis. Tous les défauts sont repérés puis réparés : franges détachées, bordures décousues, trous, etc…

Conseil n°6 : la restauration de tapis

Le tapis noué à la main est un artisanat originaire des tribus nomades. Il est donc populaire pour sa solidité et résistante. Dans ce cas, la réparation des trous dans la trame ou encore des franges qui se détachent fait partie des prestations d’entretien auxquelles on doit avoir recours pour préserver son tapis. Les tapis qui ont une valeur historique ou ceux qui sont considérés comme de vrais œuvres d’art doivent être nettoyés. Pour que le tapis ait une longue durée de vie, les marques d’usure devront être prises en charge par un professionnel de la restauration. Restaurateur de tapis persans est un métier qui exige de l’expérience et des connaissances approfondies dans les différentes techniques de nouage.

Conseil n°7 : la conservation du tapis

Si vous devez déménager, votre tapis devra voyager dans des conditions extrêmes. Il faut donc prendre le temps de bien l’enrouler sur toute sa longueur et de le maintenir fermement avec une corde en tissu. Si vous devez le stocker dans un box par exemple, il est préférable de choisir un endroit frais, bien aéré et sec. Le tapis artisanal n’aime pas l’humidité, car elle attire des nuisibles dans les fibres naturelles. Il faudra donc éviter autant que possible de les entreposer dans les caves ou encore les greniers. Les box de stockage sont plus intéressants puisqu’ils sont généralement équipés de l’air conditionné ou d’un système de ventilation.

En combinant ces différents conseils et astuces d’entretien et en respectant au maximum les conditions favorables de conservation, vous aurez la possibilité d’augmenter considérablement la longévité de votre tapis et par la même occasion, d’améliorer sa valeur pécuniaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *