Les grands collectionneurs de tapis de luxe

Collectionner est un loisir passionnant pouvant être ludique et très rentable. Les tapis de luxe font partie des investissements les plus appréciés dans les mises en chères comme chez les vendeurs spécialisés. Dans cet article, découvrez comment commencer sa collection de tapis et suivez le parcours de quelques grands collectionneurs de tapis de luxe.

Les grands collectionneurs de tapis de luxe

Chez les grands collectionneurs de tapis de luxe, la diversité et l’authenticité sont rois. Depuis le sol du salon aux murs de la salle à manger jusque dans les chambres, les tapis haut de gamme comme les tapis design trouvent leur place.

La plupart des grands collectionneurs de tapis de luxe sont des particuliers qui apprécient leur anonymat. Toutefois, il n’est pas toujours nécessaire d’être très fortunés. Certains tapis peuvent s’obtenir dès quelques centaines d’euros. Les tapis de prestige les plus chers coûtent plusieurs millions d’euros. Ces collectionneurs fréquentent le plus souvent les maisons de vente aux enchères pour trouver la perle rare.

Ce passe-temps peut rapidement devenir un gagne-pain pour les acheteurs-revendeurs. Mais les collectionneurs sont plus sensibles à l’histoire et les origines de leur tapis de luxe. Les tapis d’Orient ont beaucoup de succès, car ils sont des livres ouverts sur la culture des tribus nomades qui les tissent ou les nouent à la main depuis des millénaires et qui se transmettent les techniques de nouage de génération en génération.

À côté des grosses fortunes personnelles, on a aussi des organisations ou des institutions qui peuvent disposer de très large collection de tapis de prestige. On parle notamment des palaces, des hôtels de luxe qui les mettent dans leur hall pour accueillir leur clientèle. Mais l’État est aussi un collectionneur privilégié notamment lorsqu’il s’agit des pièces les plus rares qui ne peuvent être conservées que dans des endroits spéciaux proposant des conditions spécifiques comme les musées.

Le tapis de Pazyryk (âgé de 2500 ans environ), découverte en Sibérie en 1949 par exemple, était dans un tel état que la seule solution pour sa conservation a été de le congeler. Le froid permet de le maintenir dans son état d’origine, évitant ainsi que les fibres naturelles du tapis ne soient attaquées par la pollution, la poussière ou encore les bactéries et les champignons.

Pourquoi collectionner des tapis de luxe ?

Si le collectionneur est un spécimen en voie de disparition ces dernières années, la collection de tapis reste un domaine qui attire de plus en plus les gens. Le retour de la grande tendance des tapis d’Orient est en partie la cause principale. Le regain d’intérêt du public pour les tapis de luxe artisanaux, noués à la main de façon traditionnelle, est réel. Les tapis ne sont plus désormais de simples objets pratiques utilisés dans les tentes des tribus nomades pour se chauffer en hiver, mais sont également des objets décoratifs incontournables au XXIème siècle.

En principe, une collection de tapis de prestige s’exhibe dans l’ambiance d’un appartement ou d’une maison, mais aussi s’expose dans les galeries ou les musées en des occasions exceptionnelles. Les tapis de collection peuvent faire l’objet de don, mais les maisons des enchères comme les musées font un tri très sélectif, ce qui signifie qu’elles ne prennent pas tout même en cadeau.

On commence une collection de tapis pour se constituer un patrimoine transmissible à ses héritiers. Les collectionneurs dont les enfants ne partagent pas la passion profitent des enchères pour vendre leur tapis après plusieurs années pour améliorer leur retraite. À défaut, le don à des associations ou des fondations est toujours une bonne idée.

Comment débuter sa collection ?

Pour réunir ces merveilles, il faut non seulement parfaire ses connaissances sur le sujet, en découvrir les subtilités et faire preuve de patience. Il faut en effet du temps pour trouver des pièces de collection qui peuvent compléter son lot de tapis. Pour les collectionneurs, une collection ne doit pas demeurer figée. Vendre et acheter fait donc partie des bonnes attitudes à développer lorsqu’on démarre une collection de tapis de luxe.

La spécialisation dans les tapisseries de collection exige une profonde connaissance en la matière. Il faut maîtriser les détails techniques des tapis tissés ou noués de manière artisanale. Il est par exemple très important de savoir qu’un Ghoum de soie doit avoir jusqu’à 1 000 000 de nœuds par m² ou de savoir reconnaître la provenance d’un tapis en fonction de ses motifs ou de ses dimensions. Les ventes aux enchères ou les magasins de tapis de luxe proposent une grande variété de tapis de luxe ce qui peut augmenter les difficultés. Pour mieux sélectionner le meilleur tapis au meilleur prix, certains particuliers novices ou débutants peuvent avoir recours aux services d’un expert en tapis.

Avec l’assistance d’un professionnel, le collectionneur peut trouver et acquérir des pièces uniques intéressantes tant sur le prix d’achat que sur la revente. L’expertise permettra de valider l’authenticité du tapis de luxe, mais aussi d’en estimer la valeur.

Les vendeurs de tapis en magasin ou en ligne sont également d’excellentes vitrines pour faire ses recherches. Certains sont célèbres et sont de véritables cavernes d’Ali Baba pour les collectionneurs chevronnés comme pour les amateurs de tapis. Les catalogues proposés comprennent des tapis de Chine, d’Inde ou d’Orient de différentes périodes. De ce fait, une belle collection peut se concentrer sur une seule catégorie comme par exemple la provenance ou la période de fabrication, mais elle peut aussi être variée et comprendre une multitude de tapis de toutes formes, de toutes les couleurs et de toutes les dimensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *