Comment préparer son tapis de valeur avant de le mettre en vente ?

L’achat de tapis est considéré à bien des titres comme un véritable investissement. C’est pourquoi les acheteurs de tapis qui sont souvent des connaisseurs voire des collectionneurs peuvent être très critiques et exigeants. Hors de question donc de mettre en vente un tapis sale ou abîmé. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques étapes simples à suivre.

1.    Nettoyer et réparer votre tapis

Avant toute chose, un tapis à vendre doit être propre et sans dégâts afin de lui garantir un bon prix de vente. Certains tapis ont juste besoin d’un nettoyage en profondeur. Si c’est un tapis de luxe, il vaut mieux passer par un professionnel qui va utiliser une technique de nettoyage artisanale respectant les fibres naturelles du tapis. Un lavage dans les règles de l’art devrait raviver les couleurs et rendre le tapis plus agréable à regarder pour l’acheteur. En général, ce type de lavage spécifique doit se faire à intervalles réguliers (tous les 4/5 ans environ) mais vous pouvez demander une prestation de nettoyage à la hauteur de la fragilité et du degré de saleté de votre tapis.

En outre, vous aurez très peu de chance de vendre un tapis abîmé sur un forum dédié ou sur un site e-marchand d’objets d’art. Si vous avez un tapis d’Orient noué à la main, il vaut mieux envisager une réparation en bonne et due forme. Ne confiez pas la restauration de votre tapis à n’importe qui, car pour maintenir un prix raisonnable et décent, il faut que la réparation soit bien faite. Il existe heureusement, des restaurateurs de tapis qui transmettent leur savoir-faire de génération en génération et qui peuvent résoudre les problèmes fréquents du tapis tels que les lisières qui se détachent, les franges qui tombent, etc…. . Un restaurateur qualifié maîtrise les différentes techniques de nouage à la main qui existent comme le Ghiordès (turc) ou le Senneh (persan). C’est également un artisan professionnel qui saura comment changer une lisière ou remplacer des franges sur un tapis afin de garantir une bonne finition.

VOIR AUSSI  Bien choisir son tapis

Bien entendu, l’objectif de ces travaux de nettoyage et de restauration de tapis n’est pas de lui rendre sa jeunesse ni d’atteindre la perfection. Il s’agit plutôt de permettre à l’acheteur de voir plus facilement l’état du tapis et son degré de préservation.

Le prix de ces prestations de nettoyage et surtout de restauration doit être estimé avec précision. Certaines réparations peuvent coûter très cher à tel point que la transaction du tapis ne soit plus suffisamment rentable. Il est préférable de réévaluer proprement votre projet surtout si le tapis a très peu de valeur.

2.    Estimer le prix du tapis

Pour vendre rapidement votre tapis, il ne suffit pas de le préparer à intégrer un nouveau foyer. Il faut aussi afficher un prix de vente raisonnable. L’estimation du prix est donc une étape incontournable pour le vendeur de tapis. Pour cela, il faut commencer par déterminer les différents facteurs qui vont influencer le prix de votre tapis comme le coût des matériaux, l’origine du tapis ou encore l’emploi de matériels spécifiques. En outre, certains tapis avec une forte densité du nouage demandent plus de temps de main d’œuvre. Il faut savoir qu’il faut environ 6 mois pour fabriquer un tapis de 3000 nœuds par décimètre carré.

En général, pour un tapis, c’est le coût des matériaux qui fait la différence. Deux tapis de même dimension utilisant de la laine comme matières premières peuvent avoir des prix très éloignés en raison de la qualité de la laine. La provenance influence beaucoup le prix du tapis. Les tapis d’Orient sont globalement plus chers que les tapis modernes de bonne manufacture.

VOIR AUSSI  Les techniques de tissage des tapis d'orient

De même les tapis anciens (+ de 100 ans) en bon état ont plus de valeur. Il est essentiel en tant que propriétaire vendeur d’avoir des arguments de vente. Faites des recherches approfondies sur l’origine et l’histoire de votre tapis afin de justifier sa valeur numéraire. Tous ces paramètres sont tellement difficiles à maîtriser qu’il faut souvent l’intervention d’un professionnel de l’estimation.

3.    Mettre le tapis en valeur

Pour vendre un tapis de luxe, il faut l’exposer sur un bon support facile d’accès et largement ouvert. Vous avez le choix entre un magasin de dépôt-vente d’objet d’art ou un site marchand de tapis. Avec le premier, vous devez confier votre précieux bien à des commerciaux qui vont vendre le tapis pour vous. Pour la seconde option, vous le vendez vous-même sur une plateforme en ligne sans bouger de chez vous. L’inconvénient est que vous êtes moins encadré et donc vous recevez moins de conseils sur la manière dont vous devriez vous y prendre pour vendre vite et bien. Il est également possible de passer par une vente aux enchères pour les tapis de collection ou alors de contacter des magasins de tapis qui achètent les tapis d’Orient.

Dans tous les cas, une vente doit convaincre avec une belle description et bien entendu avec une belle galerie de photos. Il est impératif de prendre des photos du tapis sous plusieurs angles afin de donner une indication précise sur sa taille et sa forme. De préférence, placez-le dans la pièce où vous aviez l’habitude de l’utiliser afin de le valoriser. La photo doit rendre justice à la beauté du tapis. Faites un zoom sur les motifs et les couleurs. Demandez enfin conseil à un expert pour être sûre de l’authenticité de votre tapis.