La tendance des tapis berbères

Il existe toutes sortes de tapis en provenance des 4 coins du monde, mais le tapis berbère est un artisanat authentique complètement à part. Il a sa propre identité, son propre histoire et ses propres caractéristiques. Il fascine autant qu’il séduit les collectionneurs comme le grand public. Aujourd’hui, sa cote de popularité est au plus fort jusqu’à en faire parfois, pour les modèles très rares ou très anciens, de véritables trésors. Découvrons cette nouvelle tendance des tapis berbères qui envahit notre quotidien et nos intérieurs.

D’où vient votre tapis berbère et comment l’accommoder ?

Les tapis berbères peuvent porter des appellations différentes en fonction de la zone géographique où ils sont produits :

Le tapis berbère : de l’un usage domestique à objet de collection

Le tapis berbère a proprement parlé, est un tapis originaire des grandes tribus nomades qui occupent la bande de terre située entre le nord-est du Moyen Atlas et le Maroc. Il était à la base conçu pour protéger les hommes de l’hiver glacial et du froid.

Traditionnellement, dans les familles berbères, on se transmet les tapis de génération en génération comme de précieux ornements et sont même intégrés à la dote de mariage des jeunes femmes. Avec la sédentarisation, ces tapis sont souvent vendus et exportés dans le monde entier.

Aujourd’hui, la demande de tapis berbère s’accroît de manières vertigineuses. Le procédé de fabrication artisanale en fait un objet de collection très prisé par les acheteurs. Les tapis berbères sont donc devenus de véritables produits commercialisables qui affectent de manière positive, la vie des populations locales et améliorent les conditions des femmes.

Les matières premières naturelles haut de gamme

La domestication du mouton joue un rôle important dans la production de tapis berbères. Certaines tribus se procurent la laine à partir de la tonte des animaux domestiques. Les tapis sont donc composés à 100% de fibres animales naturelles qui sont entortillés pour créer de la densité dans le fil, teintés avec des pigments végétaux, minéraux ou animaux.

·        Le tapis berbère marocain ou Béni Ouarain

Les tribus Béni Ouarains qui vivent principalement dans les montagnes de l’Atlas marocain produisent des tapis à base de laine de mouton appelés, tapis Béni Ouarains. Sa laine douce et extra-vierge est nouée, tissée puis brodée. Sa couleur ivoire naturel est dominée par des formes géométriques aux tons rouges, orange, noir, blanc, jaune. Facile à adopter, ce tapis se marie parfaitement avec tous les styles de déco de votre salon à votre salle à manger.

·        Le tapis Azilal du Haut-Atlas

En provenance de la province d’Azilal à Tadla dans la région de Béni Mellal, ce type de tapis est beaucoup plus coloré. Fabriqué en laine de mouton également, mais avec des poils plus courts sur toute la longueur.

·        Le tapis Boujaad

C’est un tapis berbère très particulier qui s’arrache à prix d’or en raison de son côté un peu vintage. Complètement intemporel, ce tapis originaire du village de Boujaad et parfois de Zayane a un aspect vieilli qui plaît énormément. Il convient parfaitement de l’utiliser dans un style des années 50 et 60 avec des meubles design aux lignes épurées et aux couleurs sombres.

·        Le tapis Beni Mguild

Un tapis capricieux et plein de surprises avec des motifs audacieux imprimés sur des dessins géométriques simples. Il affiche des nuances de rouge, d’orange, de rose, d’indigo ou de magenta. Le tapis Beni M’Rirt est épais, dense et confortable, idéal pour les nuits fraîches en montagne et le froid de l’hiver.

·        Le tapis Taznakht

Tapis berbères du sud du Maroc, le tapis Taznakht compte près de 480 000 nœuds au m². Cette densité exceptionnelle en fait un tapis luxueux. Les fibres et la teinture sont de couleurs naturelles : safran, henné, menthe, etc….

·        Le tapis Chichaoua

Cet ouvrage qui se caractérise généralement par sa taille surdimensionnée est noué sur les fils de chaîne du métier à tisser. Les fibres naturelles en poils de chèvre sont mélangées avec la laine de mouton selon la technique de nouage traditionnelle des Chichaouas de la région d’Haouz à Marrakech.

·        Le tapis Glaoua

Le tapis Glaoua est d’une manufacture identique à celle des tapis citadins. Il est l’apanache d’une tribu appelée Aït Ouaouzguite qui peuple le territoire situé entre Ouarzazate et Taznakht dans la région de Taznakhet.

Le tapis berbère : une tendance déco éco-durable

Un expert en tapis est capable de reconnaître un tapis berbère de grande qualité en fonction de son âge et de son lieu de fabrication. Les motifs, les couleurs, les matières premières et les techniques utilisées, les procédés de teinture employés, le nombre de nœuds au m², le nombre de fils de trames font partis des nombreux critères permettant d’expliquer leur succès en tant qu’objet de décoration.

Tendance écologique du tapis berbère : une matière première recyclée

Il existe un 3ème type de tapis fabriqué dans du tissu recyclé à partir d’habits usagés qu’on appelle les Boucheroïtes ou tapis de pauvre. Le Boucherouïte quant à elle, se compose d’une trame de laine et de nœuds de morceaux de tissus recyclés. Ce type de tapis apporte une note fantaisiste très originale à votre intérieur.

Le processus de fabrication du tapis berbère comprend également plusieurs cycles de lavage et de séchage afin de durcir pour d’adoucir les fibres. C’est idéal pour rendre une pièce cosy et confortable.

Les motifs inspirés du tapis berbère

Selon la tradition, les motifs apparaissant sur le tapis racontent une histoire familiale ou tribale passionnante ou des scènes de la vie quotidienne. Les ornements ont donc tous une origine symbolique en rapport avec la religion, les croyances et l’imaginaire de la culture berbère.

Les femmes berbères sont des artisanes tisseuses très inspirées à la créativité surprenante et exclusive. Elles créent des motifs rectilignes ou géométriques, des dessins plutôt petits, mais toujours très soignés avec des couleurs chatoyantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *