Qu’est-ce que « grand teint » pour un tapis ?

Il existe une grande variété de tapis traditionnels noués à la main qu’il est souvent difficile de détecter les hauts de gamme des bas de gamme. Il faut donc commencer par savoir ce qu’est exactement un tapis « grand teint ».

Ce qu’on appelle le tapis « grand teint »

Le tapis de luxe comme le tapis persan ou le kilim des tribus nomades possède de nombreux secrets de fabrication qui ne sont transmis que de génération en génération. La technique du « grand teint » est une méthode très traditionnelle pour colorer les fibres naturelles comme la soie ou la laine. Pour obtenir des couleurs très vives comme on peut le voir sur les tapis authentiques, les tisserands utilisent des insectes, des écorces, des plantes et des racines comme colorants.

Le terme « grand teint » est donc utilisé pour désigner les textiles teints avec des teintures naturelles qui ne changent pas au lavage. On obtient ainsi le rouge avec la racine de garance ou encore les feuilles d’indigo pour le bleu. Il ne faut pas cependant confondre ces grands teints avec les autres teintures plus populaires et moins résistantes.

 

Astuces pour tester un tapis « grand teint »

Vous possédez un kilim de grande valeur, mais vous ignorez s’il a subi une teinture et si ses couleurs vont résister au nettoyage ? Commencez par mouiller légèrement un coin de votre tapis avec un chiffon blanc. Si aucune couleur ne déteint sur le chiffon, votre tapis est un authentique grand-teint. Vous pouvez frotter les différents coloris de votre tapis afin de voir si toutes les teintures restent parfaitement intactes.

Les teintures synthétiques partent rapidement et sans ces précautions, elles peuvent même abîmer la couleur d’origine du tapis. Si vous hésitez pour votre tapis ancien, on ne peut que vous recommander la prudence en vous rapprochant d’un professionnel de l’entretien et du lavage de tapis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *