Techniques de coloration

La nature est une véritable source de couleurs.

Les arbres, les fleurs, les plantes du jardin, et même, certains genre de terre (notamment celles chargées de dioxyde de fer) nous fournissent des colorants naturels d’une beauté inimaginable.

Origine des colorants

coloration-tapisNous savons, grâce aux études archéologiques, que ces plantes sources de colorants sont utilisées depuis des millénaires. À l’époque des Ottomans, la coloration naturelle est devenue une technique et un terrain de travail commercial et artistique très important. Il est dit dans des documents du XVème siècle que, tout comme les techniques de coloration végétales, les cochenilles, l’indigo et autres plantes colorantes sont exportées en Europe par bateaux en partance de l’Anatolie.

Nous voyons également que ces plantes, bénéficiant d’une subvention d’Etat et soumise au contrôle de ce dernier, sont soigneusement cultivées et que des caravanes vont, au XVI ème siècle, à Bursa pour y teindre des quantités de fil de soie qu’ils transportent.

La Coloration

La garance (Rubia tinctorum) connu aussi sous le nom de « l’arbre d’or » était une source de colorants particulièrement recherchée. Par ailleurs, la découverte de la composition d’un colorant très réputé en Europe sous le nom « rouge turc » (« cramoisi ») en 1868, a sérieusement frappé l’exportation de colorants végétaux de l’Anatolie vers l’Europe.

Le colorant chimique a fait son entrée en Turquie en 1882 et la production de colorants végétaux a commencé à reculer en raison de ces colorants à base d’aniline importés d’Europe. C’est grâce aux traditions des groupes nomades Turkmens que la technique de coloration végétale a pu survivre.

L’art de la coloration naturelle nécessite une opération extrêmement sensible et complexe. La maturation de la plante utilisée, le degré d’ébullition, la dose du matériel colorant et la nature de l’eau utilisée (plus ou moins calcareuse) sont largement déterminants de la couleur que l’on veut obtenir.

De nos jours, une multitude de plantes telles que la feuille de poirier, la feuille de vigne, de coing, la camomille colorante, le brou de noix, les feuilles de chêne, de tilleul, fleur d’acacia, la grenade, la menthe sauvage, le safran, la rose sauvage, la feuille de pêche,…etc. sont utilisés dans l’obtention de colorants et nous offrent des couleurs d’une beauté rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *