Pourquoi faire restaurer un tapis abîmé ?

Un tapis traditionnel abîmé doit à tout prix être réparé pour préserver sa beauté authentique et sa valeur. Étant donné les enjeux, la restauration doit donc être soignée et professionnelle.

Réparer les usures du temps et les trous

Le vrai tapis d’Orient est fabriqué entièrement à la main avec des matières naturelles. Avec le temps, les fils se détériorent et les couleurs s’estompent. L’entretien est un excellent moyen de préserver cet artisanat périssable le plus longtemps possible, mais malgré tout, on ne peut éviter les effets du temps.

Un tapis oriental est par nature très résistant et solide. Mais les problèmes les plus fréquents sont l’usure du velours, les franges qui se détachent, les lisières qui s’enlèvent. On peut également trouver des trous, des traces de meubles incrustées, des déchirures, des traces de brûlures, etc… La réparation d’un tapis traditionnel abîmé est nécessaire parce qu’un fil qui se détache peut très bien entraîner de plus importants dégâts et donc aggraver l’état général.

Des solutions de restauration tapis professionnelles

L’intervention d’un réparateur professionnel de tapis orientaux est indispensable étant donné qu’il s’agit souvent d’un investissement onéreux. Ces tapis de grande valeur doivent donc être réparés parce qu’aujourd’hui, la restauration de tapis orientaux est une affaire de professionnels et que cela ne coûte pas cher.

Les boutiques de réparation et de restaurations de tapis d’Orient proposent la suppression de franges, le remplacement par un surjet, la réparation des franges, la réalisation de point d’arrêt à des prix standards raisonnables. Pour les trous, la technique la plus couramment utilisée est celle qui consiste à renchaîner et à refaire les nœuds. Il faut compter entre 30 et 100 euros pour les prestations à la carte.

Pour bien choisir un restaurateur de tapis oriental compétent, il ne faut pas hésiter à comparer les devis. Une bonne restauration de tapis ne doit faire intervenir que les gestes de réparations indispensables facturées à un montant juste et justifié, n’excédant pas la valeur réelle du tapis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *