Les tapis records

Le tapis est encore aujourd’hui un investissement sûr qui prend de la valeur avec les années et que l’on peut évaluer en fonction de sa provenance et de la qualité de fabrication. Certains tapis affichent des records impressionnants.

Les tapis les plus chers

Le tapis le plus cher au monde a été vendu à 33.8 millions de dollars en 2013 lors d’une vente aux enchères Sotheby’s à New York. Il s’agit d’un tapis Kerman fait main avec des colorants naturels et de la laine de haute qualité datant du début du XVIIème siècle. A la seconde place, c’est un autre tapis Kerman qui décroche la palme avec un prix de 9 millions de dollars, lors d’une vente aux enchères chez Christie’s à Londres.

Les tapis les plus grands

Après le tapis le plus cher du monde, le tapis le plus grand est un tapis artisanal iranien qui recouvre le sol de la mosquée Cheikh Zayid à Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis). Il s’agit d’une commande sur mesure de 5625 m² qui aura nécessité 38 tonnes de laines et 1200 tisserands. Ce tapis se distingue par ses couleurs naturelles exceptionnelles, dont le vert et la couleur crème, ainsi que par la qualité des laines du sud de l’Iran et importés de la Nouvelle-Zélande.

Plus récemment, une autre commande plus importante a été faite par la mosquée d’Alger. Cette fois-ci, il s’agira d’un tapis persan de la taille de deux terrains de football américain. Ce tapis de prière de 10 000 m² détrônera donc celui d’Abu Dhabi.

Les tapis les plus anciens

Le record de longévité appartient à un tapis de Pazyrik qui date du Vème siècle av. J.-C.. Il mesure 200X183cm et compte 3600 nœuds au dm². Le flou persiste sur ses véritables origines, mais les motifs de ce tapis noué évoquent l’errance des cavaliers des steppes. Découvert dans la tombe du prince d’Altaï, le tapis est conservé au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *